Race.

Je vais en vexer plus d'un mais tant pis, l'humanisme et la philosophie guide le tronc.

Nous ne sommes pas des stoïciens.


Sur les monnaies gauloises, on trouve souvent l'effigie des monarques tribals.

On s'aperçoit en les étudiants que certains des rois où reines representé(es) ont des traits morphologiques particuliers. Je suis très sûr de moi en vous apprenant que ces traits sont purement :


-africains

-caucasiens

-Nordiques

-méditerranéens.


Ce qui veut dire que la Gaule dans son intégralité se constituait de beaucoup de genres raciales. Ceci dans une paix relative.


(Vous pouvez constatez vous même ce que révèlent les diifférentes monnaies gauloises).




Le racisme n'existe pas, ce mot sert une construction idéologique néfaste mise au jour par des gens qui séparent les gens pour régner.....


Notre livre de lois est celui des lois naturelles. Mère nature nous a toujours dit ceci: "deux races qui sont différentes ne peuvent pas procréer naturellement ensemble". Question de génome.

Il nous reste donc à définir clairement les notions d'espèce, de race et de type racial dans les sociétés du futur.


Permettez moi de vous présenter une idée claire de la race: 

Subdivision d'une espèce animale, qui rassemble des organismes présentant des caractères particuliers obtenus par sélection naturelle.


L'humain est il une espèce animale?..cela dépend t'il de sa perception? Est quelle est la definition de l'animalité?


La reflèxion Darwinienne pose la question ainsi: a quel niveau de la shématique de l'évolution des espèces doit on attribuer la notion raciale?


Pour ceux qui ne comprennent pas je traduis: le cheval est il de la même race que l'âne?


Les différences entre humains sont elles organiques, c'est a dire vitale?...non, il s'agit juste de différences visuelles, c'est la diversité qui fait la richesse: d'une espèce où d'une race?


Il n'y a que mère nature qui puisse répondre.

Et elle y repondra comme ceci: une autre forme de vie issue de l'humanité naitra un jour où l'autre forcément et n'aura pas la capacité de procréer avec des humains, ce sera une nouvelle race, issue d'une même espèce.

Donc, black, blanc, beurre, rouge où jaune,...même race.


Et pour ceux qui insisteraient pour établir leur personnalité au dessus des autres, je dirais:

L'évolution des races dépend uniquement de leurs environnements naturels et surtout de leur climat, climat qui change à toute vitesse dorénavant.....nous verrons bien qui sera le plus apte à survivre au changement climatique, la modernité a des limites temporelles. Nous verrons peut être l'avènement de la prochaine race d'hominidés. Dans 10 ans, un siècle où même un millier d'années, c'est à dire bientôt sur l'échelle temporelle de l'évolution. Changement climatique oblige.

Ils nous ressembleront de loin. Souvenez vous de ce qui s'est passé entre l'homme de néanderthal et sapiens-sapiens.


Ne pensez vous pas que la sélection naturelle suffit?  Et pensez vous profondément que vous devez précher l'amour des uns pendant que certains demandent la mort des autres?

Nous sommes tous tributaires du temps qui passe. Quoi que vous pensiez.

La nature est d'une parfaite évolutivité alors profitez de la vie et ne vous tracassez pas pour le reste.

 Pensez juste qu'il faut arrêter de polluer pour ne pas être remplacé(es) trop vite..





"Type racial ?"


La vérité selon moi, c'est que lorsqu'on rejette les autres, c'est pour se protéger soi-même, un aveu de faiblesse.


Cependant, l'aspect physique est important pour l'homogénéité d'un groupe, alors il nous reste à porter sur nous les signes et symboles qui sont les signes de reconnaissance de ce groupe. Tatouages, vètements, motifs et bijoux sont autant d'outils indispensable au maintient de celui-ci.


On sait que les gaulois portaient des vètements chamarrés, mais plus encore, je pense que les motifs répétitoires qui ornaient les tissus sont d'ordre astrologique et astronomique voir même magique. Étoiles, comètes, planètes(rond), soleils, symboles magiques...etc..




Fierté culturelle.

L'orgueil n'a jamais été une voie naturelle, la fierté peut l'être.


Pour faire court et efficace:


Je pense que l'on peut être fier d'être américain où anglais, gaulois où celte, palestinien où juif, je pense que tout ce qui existe, existe par utilité et complémentarité.

Je pense...comme la forêt...et donc que chacune des créatures doit respecter le territoire de ses voisins pour survivre.

Culture.

C'est dans ce sens que la véritable différence idéologique se produit. Une culture trés ancrée sur un territoire, envahit un autre territoire qui est d'une culture différente.

Les problêmes dit racistes proviennent justement de ce conflit spirituel.

Prendre une position totalement humaniste n'est pas possible dans ces conditions. 

Vous acceptez la culture invasive où pas, mais un changement complet sur un cours laps de temps est inacceptable pour la plupart des gens. Ou bien vous n'acceptez pas de changer de culture, directement, en estimant que la votre est meilleure pour la communauté et son avenir, et à ce moment là ce sont les migrants qui vous agresseront.

Il n'y a pas de bonne solution pour ce prôbleme de différence culturelle. Seul le temps peut le régler, personnellement, je préfère l'ignorer en attendant la solution qui viendrat forcément un jour.

 Le plus stupide des hommes ne peut pas prier pour se faire tuer dans une guerre fratricide, et le plus intelligent non plus. Soyons philosophes.


Juger ceux qui utilisent la violence pour défendre leur territoire devient alors impossible. Les migrants eux même faisant aussi usage de violence pour s'imposer. C'est humain et c'est dommage.

La seule solution pour stopper les violences intracommunaires étant  clairement de réduire l'immigration sans la stopper.