Les Combats À Venir.

Le territoire naturel à préserver.


Le druidisme est une spiritualité de la terre, il s'oppose notamment aux agriculteurs indélicats, et autres pollueurs fanatiques qui n'ont plus rien à voir avec les vrais travailleurs des terres d'antan. 


Nous essayons de protéger l'environnement naturel de chacun tandis que d'autres font tout pour le détruire. C'est vrai pour la plupart des soi-disants paysans d'aujourd'hui qui ne sont en réalité que des parasites et des nantis.

C'est vrai aussi pour certains chasseurs, et également pour certaines formes de tourisme.

Là encore, c'est le portefeuille qui décide en lieu et place de la morale et de la réflexion cartésienne.

Ces acteurs de la destruction à tous prix en veulent à la diversité du vivant sur terre, ce ne sont pas des humains normaux. Pourquoi?


Parce qu'il font partie d'un système économique où le chiffre devient plus important que le résultat.

C'est une forme de croyance, celle de gens qui pensent être au dessus des lois naturelles, et qui finissent immanquablement par mourir à un âge où d'autres ont encore l'espoir de vivre longtemps. Un tel comportement est purement suicidaire. Les cancers à répétition qui sont relevés dans le secteur agricole sont là pour l'attester.


Ces humains là sont comme des animaux primaires, qui font confiance à un système qui les mène à l'abîme. 

Un système de valeurs énoncées, mis en place par des banquiers bien pourris, mais qui eux ne se salissent jamais les mains.

Le paysan moderne est un esclave du système financier. 

Et le système financier ne lui donne pas la considération que devrait normalement revêtir l'humanité. Ces forçats modernes ne sont en définitive que les animaux du banquier.

Ils les engraissent comme des porcs, c'est toujours pour les mener à l'abattoir et s'enrichir pendant que les gorets s'endettent sur l'avenir.


Je ne pense pas qu'ils aient le moindre avenir d'ailleurs, ils détruisent la nature sauvage totalement pour s'en affranchir et de là ne méritent plus de vivre avec elle, ça c'est mon avis et celui de beaucoup de gens.


Celui qui ne respecte pas sa terre ne mérite pas d'y vivre.


Avoir de la pitié pour des gens qui n'en ont aucune, ceci au nom d'une humanité qu'ils ignorent ne sert à rien. Ces paysans douteux se congratulent en méprisant la terre, et la terre ne les nourrira bientôt plus du tout.


Ce qui est malheureux c'est que pour arrêter le massacre, il faudra bien employé le force un jour où l'autre.


Ensuite il y a d'autres sortes d'intervenants, paysans également, chasseurs où acteurs de l'agro-tourisme mais qui eux ont fait le choix de vivre en osmose avec l'environnement. De petites exploitations, diversifiées, tenues par de vrais amoureux de leur terre et de ses métiers. L'avenir de l'homme et de la planète est là.