La Langue Sacrée.

Le language sacrée est connu pour être celui qui traite des divinitées et échange directement avec les cieux.

De nombreux psaumes, prières et autres poèmes ont vu le jour dans tous les pays et toutes les religions au fil du temps.


J'ai un peu étudié la langue gauloise qui reste hermétique à nombres de chercheurs professionnels et j'ai pu me rendre compte qu'il s'agissait d'un language trés codifié.

Par le nombre de lignes, de mots et même des associations simplistes mais trés efficaces qui reposent sur les racines premières phonales.


Ésus par exemple désigne un saumon (qui sacrifie sa vie pour renaître à travers sa descendance), Aésus est la divinité de la renaissance et des soins magico-religieux (le rebouteux ancien).

Zeus (suivez la consonance), est le dieu qui ramena à la vie ses frères et soeurs, Isis (consonance) est la déesse qui ramène à la vie Osiris...et vous pourrez trouver d'autre relatifs dans les autres culture.

Cette racine, ésus est celle qui désigne la renaissance et la transmission de la vie.


Il y a d'autres racines communes avec les autres religions. Mais la langue gauloise ne provient pas du vieux language indo-européen dont tous les francs-maçons font la publicité, dans sa grande majorité ce language est d'origine autochtone.


C'est pourquoi il faut avoir des notions sérieuses de vieux français pour pouvoir l'interpréter.

En fait la langue des druides anciens était manifestement un language construit par les druides eux même, notamment grâce aux contes, légendes et chansons du druidisme antique.

Alors qui aura eut suffisamment d'intérêts pour la faire disparaître.

D'abord l'église catholique, il fallait effacé toutes traces des druides.

Mais il y a plus, les chercheurs ont volontairement passé sous silence leur résultats les plus compromettants. Là encore c'est certainement pour protéger leur culture catholique, leur monde et leurs interêts. C'est compréhensible, tous les grand linguistes ont étaient affiliès au dogme catholique pendant prés de deux mille années et tous sont nés dans des milieux aisés....

De plus, les états eux-mêmes n'avaient jamais pensé à rechercher des traces des langages gaulois pourtant réputés alors que les gallo-romains s'installaient, les barbares avançaient, et les Francs s'installaient dans la modernité plus tard.....les philosophes n'avaient pas droit de citer en ces temps là.

C'est l'obscurantisme qui régnait,... l'obscurantisme et l'oublie.

Pour les plus croyants d'entre vous, je rajouterais que cette langue gauloise, en plus de sa construction chiffrée, possède quelque chose de trés différend avec les langues Celtes pourtant proches, je ne peux vous dire sans trahir son secret que le parallèle avec des éléments spéciaux est ahurissant.

Je pense sérieusement qu'il s'agissait d'un language sacré, que personne ne devait connaître à par les druides et leur "brebis".