Humour de druides.

.En cours d'écriture.

Vous savez ce qu'on dit, les druides se sont réincarnés des dizaines de fois, ils savent tout faire, ce sont des personnalités sacrées...etc...avec tout ça, ça ne doit pas être facile de parler avec votre conseillé pôle emploi pour la 40èm réincarnation.


Aussi, il faut penser aux druides et à la manière de se rendre accessible tant leur savoir est imposant, voir dérangeant.


Prenez par exemple Dédé, gardien de brebis de son état qui tout respectable qu'il soit, ne supporte pas que l'on viennent troubler sa paix alpine.

Si vous tenter d'expliquer la théorie de la relativité à notre bonhomme dans ses détails certes intéressants mais qui finissent toujours par se révéler rébarbatifs pour le profane, celui-ci vas vous envoyer paître ailleurs parce que vous ne faites pas parti de son entourage normal...

Et Oui, Dédé est dans une normalité qui lui est toute personnelle.

Par contre, si vous lui expliquez que le temps fait des vagues plus immenses encore que ses montagnes....banco...il vous sert un morceaux de fromage et l'apéro des poètes.

Car pour notre pasteur, "eux"s'écrit avec un grand M si ils sont 2.

Et comment discuter sérieusement avec un druide qui se fait rugueux comme l'écorce du bois dont ils sont faits et durs de la feuilles quand ça les arrange.

Oui, n'avez vous jamais entendu cette réponse de soigneur pour guérir une myopie : "le mieux, c'est d'arrêter de regarder la télé, vous y verrez les choses de la vie avec plus de discernement".

Comment leur parler, comment les reconnaître dans la foule aussi. Pour ça j'ai un moyen, le druide, c'est son champs électromagnétique qui le désigne, invisible à priori mais quelquefois cela devient flagrant.

Vous savez, le type qui passe à la caisse automatique qui tombe en panne où qui émet des bruits bizarres, à chaque fois les caissières le reconnaissent, elles attendent dans son dos à l'avance avec la clef qui débloque la machine. La vie courante se passe comme ça.


Fantasmes fantasmes, mais qui sont ces druides que l'on ne saurait voir?

Cachez les voyons!

Et toutes ces bétises racontées autour de philosophes passionnés par le sacrifice de la vie humaine et de l'inculture?????


Nos anciens possédaient chacun une énorme hache, ééénooooormeeee....

. pour couper leur quignon de pain, ils enfermaient des populations entière dans des nasses à poisson et rotissaient le tout pour donner à manger aux cochons?????

Drôles de farces pour un érudit récréatif.

La moindre aiguille rouillée trouvé sur un chantier archéologique moderne rallume les passions: peut-être servait elle aux druides pour coudre des choses innommables...

Fantasmes, fantasmes et fantômes de la pensée délirante, ils ont abusé de la potion magique où alors il se sont encore trompés et ont vidé la cuve d'hydromel a la place nos bons archéologues..