Arbres sacrés.


L'arbre sacré se profile dans tous les sens, agrandissant ses ramures comme autant de visages.



Je n'ai retenu que 6 arbres philosophales et un dit magicien.


Le chêne (Cassanos, arbre des rois), le frêne (Onno, arbre des reines), l'îf (Ïuos arbre des dieux), le être (Bagos, arbre des vieillards), le boulot (Betua, arbre des hommes), le saule (Salica, arbre des femmes)et le coudrier (Coslo, arbre des enfants).


Cependant toutes les autres essences possèdent un caractère particulier aussi.


Le Saule est l arbre de la renaissance. Si on lui coupe un rameau, il repoussera facilement dés qu'il aura trouvé une terre de mémoire.

"Lega" veut dire limon en gaulois, toute terre limoneuse est un leg mémoriel du passé, de ce qui est passé dans l'eau temporelle.



La chênaie entoure une clairière que l'on nomme "Ercuialon", la place des hommes forts et équilibrés.
La chênaie entoure une clairière que l'on nomme "Ercuialon", la place des hommes forts et équilibrés.
Feuille de noisetier
Feuille de noisetier
Le saule, le frêne et le chêne réunis.
Le saule, le frêne et le chêne réunis.
Boulot
Boulot
Îf, fleur et fruit
Îf, fleur et fruit

Le saule est confondu avec l'olivier car si sa forme générale et ses fruits sont différents, le feuillage et les ramures qui le porte sont très similaires visuellement. Le saule est présenté comme l'arbre de la vie éternelle (qui repousse dans les eaux du temps) tandis que l'olivier est considéré comme l'arbre des morts. Ses formes squelettiques lui valent cette appellation.